Présentation
 

 
S3C
91 avenue de la République
75011 PARIS

Tél. : 02 27 19 02 80
 

Identifier et évaluer les risques pour coordonner en sécurité des opérations de nettoyage haute pression sur site industriel (CTHP)

Cette certification traite de la prévention des accidents lors de travaux de nettoyage sous haute pression (HP), très haute pression (THP), et ultra haute pression (UHP) sur site industriel, réalisés avec des outils automatisés, semi automatisés ou manuels.

L’objectif professionnel de la certification est d’assurer la coordination générale des travaux pour le compte d’une entreprise utilisatrice (faisant appel à de la sous-traitance), en application des bonnes pratiques et des recommandations en vigueur, dans les différentes phases de la relation avec l’entreprise intervenante (de l’élaboration du cahier des charges jusqu’à la réception des travaux).

Pour ce faire, les professionnels en charge de la coordination des travaux ont pour mission de prendre toutes les mesures nécessaires pour garantir des conditions de travail sûres pour l’entreprise intervenante, et de veiller à leur application.

Le public concerné est celui des chargés de maintenance, responsables QHSE (Qualité Hygiène Sécurité Environnement), coordonnateurs QHSE, … des entreprises utilisatrices.

Prérequis :


En initial comme en maintien et actualisation des compétences (MAC) : disposer d’une formation aux préconisations S3C « haute pression », pour le rôle « coordinateur travaux ».

Liste des compétences :

1. Identifier et évaluer en situation opérationnelle les risques inhérents au nettoyage sous haute pression (HP), très haute pression (THP), et ultra haute pression (UHP) sur site industriel, pour préserver la sécurité des travailleurs et des installations, ainsi que la protection de l’environnement.

2. Elaborer un cahier des charges d’opérations de nettoyage HP/THP/UHP, en tenant compte des risques préalablement identifiés et de la faisabilité de l’intervention (équipement à nettoyer, lieu, environnement, nature de l’encrassement, critères qualité de réception, niveau d’automatisation souhaité, organisation, planning général…), afin de transmettre une demande la plus complète possible à une entreprise intervenante.

3. Valider et approfondir les données d’entrée nécessaires à l’élaboration de modes opératoires, lors d’une visite préalable réalisée sur site avec des entreprises intervenantes, afin de permettre à celles-ci de proposer la méthode la plus adaptée techniquement et en termes de sécurité.

4. Analyser les modes opératoires présentés par différentes entreprises intervenantes, et vérifier leur adéquation avec le cahier des charges, afin de sélectionner l’entreprise présentant le niveau de risque le plus faible.

5. Réaliser une analyse des risques inhérents à des travaux de nettoyage HP/THP/UHP et à la coactivité, afin d’établir un plan de prévention (PDP).

6. Vérifier la mise en œuvre effective des mesures indiquées dans un plan de prévention, et les faire appliquer, pour préserver la sécurité des travailleurs et des installations, ainsi que la protection de l’environnement.

7. Décider de l’arrêt total d’une opération de nettoyage haute pression ou valider une telle décision de la part d’une des parties prenantes, en cas de danger grave et imminent, puis faire modifier le mode opératoire et l’analyse des risques, afin de préserver le travail en sécurité et permettre la reprise du chantier.

8. Réaliser la réception de fin de travaux, en contrôlant la conformité des travaux réalisés par rapport aux résultats attendus, et en veillant à ce que le repli de chantier soit réalisé en application des règles de sécurité.

Les évaluations :

Elles se déroulent selon deux phases, l’équipe chargée de faire passer les épreuves est composée d’un examinateur et d’un contrôleur.

1/ Epreuve écrite individuelle de contrôle de connaissances (théorie)

La réussite de l’épreuve théorique conditionne l’accès à l’épreuve pratique.

2/ Mise en situation professionnelle individuelle (cas pratique)

Le candidat réalise une étude de cas basée sur des faits réels (travaux demandés par le client, caractéristiques de l’installation et du chantier).

Mintien et actualisation des compétences :

Les certifications ont une durée de validité de 4 ans.

A l’issue de la période de validité un nouvel examen devra être demandé au S3C.

Inscriptions :

Merci de prendre connaissance des informations en cliquant sur : S3C - Système de Certification Compétence Conformité (s3c-ami.org) et de contacter Bastien BROCHET

Tarif de la certification : nous consulter


 

Accueil | Présentation | Organisation | Actualités | Espace adhérent | Certifications EI | Nous contacter | Liens utiles | Mentions légales et RGPD
Copyright © Archivnet 2008